Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 16:19
The Bling Ring

Réalisateur : Sofia Coppola

Genre : Drame, faits réels

Durée : 1h30

Pays : USA

Année : 2013

 

Casting :

Israel Broussard dans le rôle de Marc

Emma Watson dans le rôle de Nicki

Taissa Farmiga dans le rôle de Sam

Claire Julien dans le rôle de Chloe 

Katie Chang dans le rôle de Rebecca

Georgia Rock dans le rôle d'Emily

Leslie Mann dans le rôle de la mère de Nicki

 

Synopsis (Allociné) :

À Los Angeles, un groupe d’adolescents fascinés par le people et l’univers des marques traque via Internet l’agenda des célébrités pour cambrioler leurs résidences. Ils subtiliseront pour plus de 3 millions de dollars d’objets de luxe : bijoux, vêtements, chaussures, etc. Parmi leurs victimes, on trouve Paris Hilton, Orlando Bloom et Rachel Bilson. Les médias ont surnommé ce gang, le "Bling Ring".

Tiré d'une histoire vraie, ce film raconte l'histoire de plusieurs adolescents vivant à Hollywood et dont le passe-temps est d'aller rendre visite aux maisons de stars lorsque celles-ci ne sont pas là afin de faire leur shopping. Rien que ce topo me séduit ! Effectivement, il s'agit ici d'un film s'inspirant de faits réels, il faut donc savoir que tout cela s'est réellement passé à Los Angeles, il y a quelques années. En effet, certaines maisons de célébrités sont loin d'être sécurisées et qui n'a jamais oublié de verrouiller une baie vitrée ? Dommage pour ceux-là et tant mieux pour ces jeunes.

L'histoire n'est pas le seul point positif de ce film puisqu'il est réalisé par Sofia Coppola à qui l'on doit notamment Virgin Suicides et Marie Antoinette. Cette réalisatrice adore faire des films autour des jeunesses déboussolées et ce film n'en est qu'un exemple de plus. Il faut savoir que j'adore ce genre de films mettant en scène des adolescents, peut-être peut-on y voir une certaine nostalgie de ma part ou bien une jalousie de ne pas avoir eu une jeunesse aussi palpitante. Ce n'est pas le but ici de toute façon. En plus d'une réalisatrice de qualité, on retrouve Emma Watson, la Hermione de la saga Harry Potter qui a bien grandi et bien changé. Je dois avouer que je n'avais pas encore eu l'occasion de la voir dans un autre film et donc dans un autre environnement et elle m'a ravie ! Elle est au top et ça fait du bien de la voir dans un rôle de peste voire de manipulatrice. Pourtant ce n'est pas elle l'actrice principale du film puisque les deux protagonistes principaux sont Rebecca et Marc. Marc vient d'arriver à L.A. Et fait la rencontre de Becca dans son nouvel établissement, un lycée pour les adolescents un peu perdus et en rescolarisation. Durant les soirées, Becca a un petit passe-temps : aller « faire des voitures ». Elle marche le long de la rue et essaye d'ouvrir les voitures garées. Une fois sur trois, la voiture n'est pas fermée et elle récupère assez souvent porte-feuilles et cash. En plus d'embarquer Marc dans ses histoires, elle va encore plus loin en décidant d'aller visiter des maisons de célébrités. Pour cela, c'est très simple : ils vérifient sur Internet que telle ou telle star n'est pas à son domicile, cherchent l'adresse de la célébrité en question sur Google Maps et puis s'y rendent et cherchent une entrée non verrouillée : baie vitrée, fenêtre ; quand ils ne trouvent pas les clés sous le paillasson... Après avoir fait le tour de la maison, la jeune fille fait son shopping en volant vêtements et bijoux de stars et en récupérant parfois du liquide. Becca admire toutes ces célébrités et rêvent de mener leurs vies. Mais à quel prix ? C'est un peu ce qui ce film met en lumière en poussant le vice à montrer comment ces adolescents qui partageaient tout finissent par se tirer dans les pattes et sont prêts à dénoncer la personne qui était censée être leur meilleur(e) ami(e).

Ce film est à la fois proche et à des lieues de son public que l'on peut imaginer assez jeune. Proche parce que les adolescents sauront se reconnaître dans les relations des protagonistes, dans les outils utilisés (internet, Google Maps, Facebook), les soirées déjantées. Cependant, ces protagonistes finissent par devenir tellement bling-bling qu'au final, on n'arrive plus à s'y identifier et même s'il arrive qu'on les envie pour ce qu'ils font (franchement, qui ne rêverait pas d'aller dans le dressing de sa star préféré et porter ses vêtements de luxes ? Moi je ne dirai pas non en tout cas!), on finit par se dire qu'ils sont quand même vachement dans la merde et qu'à 16 ans, c'est un peu dommage de gâcher son avenir comme ça. C'est là qu'Emma Watson se démarque en essayant de se faire passer pour la victime et en se faisant passer pour une jeune fille modèle et honnête. Une Emma Watson au sommet de son art !

Enfin, je finirai par dire deux-trois mots sur la bande originale qui défonce tout ! Impossible de reconnaître les chansons ou les artistes mais tout ce que je peux dire c'est qu'on retrouve beaucoup de bons titres et qu'on a une seule envie : se procurer cette BO aussi vite que possible et faire la fête chez soi !

 

Note : 9/10

The Bling Ring

Partager cet article

Repost 0
Published by BBKuma - dans Films
commenter cet article

commentaires

Vous prendrez bien une tasse de culture asiatique avec un soupçon de cinéma et de télévision ?

Recherche

Catégories