Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 13:44
Mourning Grave

Titre alternatif : Sonyeogoedam / 소녀괴담

Réalisateur : Oh In Cheol

Genre : Horreur, suspense, drame

Durée : 1h30

Pays : Corée du Sud

Année : 2014

 

Casting

Kang Ha Neul dans le rôle de Kang In Su

Kim So Eun dans le rôle de la fille fantôme

Han Hye Rin dans le rôle de Hyeon Ji

Gwak Jeong Wuk dans le rôle de Gi Tae

Kim Jeong Tae dans le rôle de Kang Seon Il

 

Synopsis :

Kang In Su a la capacité, comme son oncle, de voir les fantômes. À cause de ce don, il se retrouve régulièrement exclu et victime de moqueries de la part de ses camarades de classe.
Après être parti quelques temps aux États-Unis avec sa mère où il pensait être tranquille, il revient finalement en Corée.
Il se fait alors transférer dans un lycée de campagne, en dehors de Séoul. Là-bas, entre autres fantômes, il va se lier d'amitié avec une jeune fille qui ne semble pas chercher à apaiser son âme par la vengeance, contrairement aux autres.
Cependant, certains élèves commencent à disparaître les uns après les autres et In Su entend parler d'un fantôme au masque...

 

Mourning Grave est un film d'horreur sud-coréen et cela faisait longtemps que je n'en avais pas regardé. Cette fois, je suis tombée sur une bonne pioche donc c'est un soulagement ! Un film d'horreur dans l'ambiance lycée, ça me plaît beaucoup alors je me suis laissée tenter.

Ici, nous avons donc à faire à un jeune lycéen qui a la capacité de voir les morts à la façon Sixième Sens, m'voyez ? Cependant, cela semble être une histoire de famille puisque son oncle a le même don (ou malédiction, ça reste à voir). On ne sait pas bien ce qu'il en est des parents, on comprend juste que la mère est aux Etats-Unis et que Kang In Su en revient puisqu'il y voyait également des morts. Bref, la toile de fond du film, c'est qu'à l'école primaire, une camarade de classe s'est faite assassiner et qu'il n'a pas osé donner le nom du meurtrier alors que la jeune fille lui avait dit. Cet élément-clé va jouer un rôle relativement important au long du film et permettre d'expliquer différentes choses.

In Su arrive donc dans un nouveau lycée et fait la rencontre de ses nouveaux camarades en tentant de garder son secret caché. Malheureusement, pas de bol pour lui, un des lycéens était avec lui à l'école primaire et menace donc de dévoiler son secret s'il ne se tient pas à carreau (et notamment, s'il touche à sa copine, l'aguicheuse de service). Sur les conseils de son oncle, In Su décide d'ignorer les fantômes qu'il voit afin de ne pas être forcé à faire des mauvaises choses. Car, en effet, les fantômes, parfois, veulent prendre leur vengeance sur la vie et des fois, ils sont vraiment vilains. Cependant, il va faire la rencontre d'une jeune fille fantôme (qui n'a pas l'air si fantôme pour être honnête) et on sent bien l'amourette dans l'air ! Cette jeune fille dont on ne saura le nom que bien plus tard est également un élément-clé et donc je n'en dirai pas plus.

Cela dit, après tout ça, vous comprendrez que l'histoire est quand même assez développée sans être trop difficile à suivre ni trop simplette comme c'est parfois le cas dans les films d'horreur.

L'autre point positif est justement le suspense car déjà on ne peut pas facilement deviner le pourquoi du comment (même si quelques ficelles sont visibles). Parmi ce suspense, il faut aussi mettre les fantômes eux-mêmes qui, je dois bien l'avouer, m'ont fait sursauter à plusieurs reprises et ça, c'est plutôt bon signe pour un film d'horreur ! J'ai même fini par me cacher les yeux et jouer à Candy Crush à un moment parce que j'étais dérangée xD

En conclusion, Mourning Grave remplit exactement ce qu'on attend de lui : des lycéens en fleur et énervés, des fantômes qui font peur et une histoire assez sympathique. À voir !

 

Note : 8/10

Repost 0
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 10:20
Surplus Princess

Titre alternatif : The Mermaid / 잉여공주

Réalisateur : Baek Seung Ryong

Genre : Comédie, romance

Durée : 10 épisodes d'une heure

Pays : Corée du Sud

Année : 2014

 

Casting

Jo Bo Ah dans le rôle de la Princesse Aileen / Kim Ha Ni

On Ju Wan dans le rôle de Lee Hyeon Myeong

Song Jae Rim dans le rôle de Gwon Si Gyeong

Park Ji Su dans le rôle de Yun Jin Ah

 

Synopsis :

Kim Ha Ni est une sirène mais aussi princesse d'un empire sous-marin, qui tombe amoureuse d'un être humain, Gwon Si Gyeong, dont elle a trouvé le téléphone portable dans l'eau et qu'elle observe depuis longtemps. Elle qui rêve de devenir humaine est décidée à retrouver cet homme qu'elle aime. Pour cela, elle aura la possibilité d'avoir des jambes durant 100 jours afin que celui-ci tombe amoureux d'elle et qu'elle puisse ainsi rester sur terre.

La tâche sera rude pour Ha Ni, nouvelle humaine maladroite et absolument pas adaptée à la vie sur terre, d'autant plus que Si Gyeong s'avère être une personne arrogante.

Parviendra-t-elle à se faire aimer de ce garçon ? Sinon qu'adviendra-t-il d'elle lorsque ces 100 jours se seront écoulés ?

La dernière fois, je vous parlais de la jeune Jo Bo Ah dans Innocent Thing et je vous parlais également de son rôle dans le drama The Mermaid. Voici donc venu le temps de parler dudit drama !

La première chose à savoir, sur l'aspect technique, est que le drama était prévu pour 16 épisodes, ceci étant la moyenne des dramas sud-coréens. Mais, les audiences n'étant pas assez bonnes, la longueur a été réduite à 10 épisodes. Personnellement, 10 épisodes de presque une heure, je trouve ça très bien donc ça ne m'a pas posé de gros problèmes. La chose la plus étrange est la fin du drama (désolée pour ceux qui n'ont pas vu ou pas fini, je n'en dirai pas trop) qui laisse grandement présager une seconde saison. Quand on sait que la saison 1 a été raccourcie, ça semble quand même bizarre qu'ils décident finalement de faire une deuxième saison...

Ceci étant dit parlons plus en détails du drama en lui-même en abordant notamment l'histoire et les personnages. C'est le premier drama que je regarde depuis un long moment et l'histoire m'avait attirée donc je me suis lancée ! C'est surtout l'originalité du pitch qui m'a poussée à me remettre dans les dramas et quelle originalité ! En effet, il s'agit de l'histoire d'une sirène, oui, une vraie sirène qui vit dans la mer et tout. Le premier épisode donnera d'ailleurs le ton puisqu'on rencontre Aileen, notre sirène et personnage principal et on a alors à faire à un personnage totalement décalé. Ça commence par une personnalité attachante et surtout fofolle. Aileen (ou Kim Ha Ni comme elle se fera appeler dans la « vraie vie ») est amoureuse d'un chef cuisiner assez populaire (Kwon Shi Kyung) qu'elle stalke sur internet sur son téléphone portable. Oui, au 21e siècle, les sirènes ont le dernier Samsung. Un côté original du drama est également le fait d'avoir des petits dessins et petites phrases écrites sur l'écran pour commenter ce que notre sirène nous dit. À la façon bloc-notes. Mais ce qui m'a convaincue tout de suite de continuer le drama, sans parler de cette mise en scène un peu originale, c'est le côté « naturel », « réel » de certaines scènes et notamment la scène de début où le chef tombe dans l'eau et Aileen va le sauver. ET, vu que c'est son amour secret et qu'il est inconscient, elle en profite pour l'embrasser et... lui tâter les fesses. Ou plutôt, empoigner les fesses xD j'irai pas jusqu'à dire que ça m'a choquée mais c'est quand même étonnant de voir ça dans un drama ! Mais tant mieux pour nous, il est temps de devenir un peu moins prude et de vivre avec son temps.

C'est d'ailleurs le personnage le plus intéressant du drama même si certains autres sont assez intéressants. Kim Ha Ni va se retrouver dans une colocation de plusieurs jeunes chômeurs, à la recherche d'un emploi mais relativement incapables... Ce ne sont pas eux les plus inoubliables du drama à mon avis. Sans compter qu'on a à faire à un trio amoureux pour notre plus grand malheur. Je trouve également le chef Shi Kyung très intéressant même s'il peut passer pour le méchant au début. Il y a également les personnages trèèèès énervants comme la fille qui fait tout pour avoir le chef dans sa poche et devenir sa petite amie, c'est donc la rivale de Kim Ha Ni et elle est tellement horrible que des fois, elle donne juste envie de péter un câble devant son écran ! Lee Hyeon Myeong, (ex-)petit ami de la rivale puis, on s'en doute, de Kim Ha Ni (parce que malgré tout, les ficelles sont relativement visibles dans ce drama et il n'y pas de grande place à la surprise) est tellement moisi... Qu'on prie pour que ça ne devienne pas l'homme choisi par Kim Ha Ni. Un autre personnage mémorable de Surplus Princess est la jeune An Hye Yeong qui passe sa journée sur son ordinateur devant sa webcam et qui nous vaut de bons fous rires avec ses divers costumes (dont un de la Reine des Neiges *___*) !

Malheureusement, comme je l'ai dit un peu plus haut, l'histoire est assez prévisible dans son ensemble. Certes, jusqu'au bout, je n'ai pas réussi à savoir qui Kim Ha Ni choisirait mais pour le reste... Rappelons que Kim Ha Ni a 100 jours pour trouver l'amour véritable et espérer pouvoir rester humaine (vous connaissez La Petite Sirène ? Ben c'est le même principe : elle prend une potion pour devenir humaine mais y'a une contre-partie). Dès les premières minutes du drama, on comprend qu'elle va échouer (pas fataliste le drama !) mais reste à savoir quel homme elle va choisir. On sait qu'elle est amoureuse du chef Kwon mais vu les autres personnages, on se doute fortement que ça ne sera pas aussi évident et qu'il pourrait y avoir un autre garçon.

Un petit mot sur les musiques qui sont très nombreuses et parfois des hits connus de la K-pop (et pas forcément des ballades spéciales dramas comme les coréens savent le faire). De plus, ce qui m'a plu dans ce drama, ce sont les références nombreuses, sur la musique notamment, mais aussi sur des dramas/animes/jeux vidéos, etc. Je retiendrai à jamais la parodie de GTA visible dans le premier épisode ! Un must-see ;)

 

En résumé, Surplus Princess est un drama sympathique, qui se laisse regarder et en plus, vu qu'il a été raccourci, il ne vous prendra pas trop de temps à visionner !

Repost 0
Published by BBKuma - dans Drama Corée du Sud
commenter cet article
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 10:27
Innocent Thing

Titre alternatif : Thorn / 가시

Réalisateur : Kim Tae Gyun

Genre : Drame, romance, thriller

Durée : 1h57

Pays : Corée du Sud

Année : 2014

 

Casting

Jang Hyeok dans le rôle de Jun Gi

Jo Bo Ah dans le rôle de Yeong Eun

Seon Wu Seon dans le rôle de Seo Yeon

 

Synopsis :

Jun Gi est un professeur de sport dans un lycée pour filles auprès desquelles il est assez populaire. Il est également marié à Seo Yeon avec laquelle il attend son premier enfant.

Lors d'un cours de natation, il sauve une élève nommée Yeong Eun qui a sauté du plus haut plongeoir. Rapidement, la jeune fille va montrer un intérêt certain pour l'enseignant, allant jusqu'à mettre en danger le mariage de Jun Gi car l'homme va avoir bien des difficultés à résister aux charmes de Yeong Eun qui, elle, ne manque pas de ressources pour le faire craquer.

Pour tout ceux qui suivent Surplus Princess (ou The Mermaid), le nom et le visage de Jo Bo Ah ne vous sont pas inconnus puisqu'il s'agit de l'actrice principale. C'est également le cas ici mais dans un registre totalement différent ! Ici, le personnage de l'actrice est à la limite d'être psychopathe. Et pourtant, elle n'en reste pas moins une lycéenne.

Le pitch de base tourne autour de la relation entre une élève et son professeur (pas bien !). Même si le professeur est marié, attend un enfant et qu'il n'est pas forcément tenté au départ, il faut bien avouer que la jeune Bo Ah sait faire valoir ses charmes et faire craquer le jeune homme. On se retrouve alors face à un triangle amoureux où tous les protagonistes ne sont pas forcément des plus sains. Ainsi, on va de point de vue en point de vue. Entre celui de l'homme coupable, de la femme trahie et de la fille à l'origine des problèmes mais également amoureuse. Et c'est peut-être ce qui dérange un peu dans ce film. En effet, on a l'impression que Jo Bo Ah est le personnage pour lequel il faut compatir à la fin puisque son seul défaut semble être d'aimer. Heureusement pour le téléspectateur, elle est parfois assez extrême dans ses actes et permet de réaliser que la jeune fille est juste folle à lier. C'est d'ailleurs d'elle que découle la pire scène d'horreur du film et qui vaut certainement son -18 au film (en tout cas en Corée).

Malgré tout, on prend un malin plaisir à voir l'infidélité se développer, tout en compatissant pour la femme enceinte qui finit vite par se rendre compte de la situation. Le film n'en est que plus cruel dans le sens où la jeune fille s'immisce clairement dans la vie du couple et devient presque membre de la famille pour mieux planter un couteau dans le dos à la femme de Jun Gi.

Alors que Jo Bo Ah est pétillante et surexcitée dans Surplus Princess, j'ai apprécié de la voir dans un autre rôle. Cela laisse à présager une jolie carrière pour la jeune actrice.

En conclusion, Innocent Thing est un film bien tordu comme les coréens savent le faire mais celui-ci reste très sérieux et fait réfléchir. L'histoire est bien menée, allant jusqu'à nous amener sur des scènes à la limite de l'irréel et parfois dérangeante, en faisant un film de qualité et un relativement bon thriller (même si ce n'est pas le genre dans lequel je le mettrai en premier).

 

Note : 8/10

Innocent Thing
Repost 0
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 22:11
Pieta

Titre original : 피에타

Réalisateur : Kim Ki Duk

Genre : Drame, Vie sociale

Durée : 1h44

Année : 2012

Pays : Corée du Sud

 

Casting :

Lee Jeong Jin dans le rôle de Lee Kang Do 

Jo Min Su dans le rôle de Jang Mi Seon

Wu Ki Hong dans le rôle de Hun Cheol

 

Synopsis : 

 

Kang Do est un usurier; il est chargé d'aller rendre visite aux clients endettés de son patron et de récupérer l'argent. Si ceux-ci ne sont pas capables de rembourser leurs dettes alors Kang Do les ampute afin de faire marcher leur assurance maladie et récupérer l'argent malgré tout.

Un jour, une femme se présente à lui et se met à le suivre partout. Excédé par sa présence, Kang Do finit par lui faire dire qui elle est vraiment et celle-ci prétend être sa mère qui l'a abandonné à sa naissance. 

Après trente ans, la complicité va s'installer petit à petit entre la mère et le fils qui, lui, doit toujours faire face à ses exactions dont celles de sa mère qui se fait passer pour prise au piège.

Tiens donc, je pensais avoir déjà fait cet article sur Pieta depuis longtemps ! Visiblement, ce n'était pas le cas. Pieta est le dernier film du réalisateur sud-coréen bien connu Kim Ki Duk, un grand artiste de ce pays, indispensable pour de nombreux cinéastes. Pour ce film, je n'ai pas fait les choses à moitié puisque je suis allée le voir au cinéma, un petit cinéma qui passe uniquement des films en VOSTFR et bien souvent, des petits films qui ne passent pas ailleurs. En allant voir ce film au cinéma et en voyant la salle et les quelques personnes présentes, je me suis sentie tellement adulte et mature xD Cette fois, je pouvais utiliser l'expression "aller se faire une toile" sans souci. Mode bobo quoi.

En lisant le synopsis et en voyant la bande-annonce, on se doute d'avance que ce film va être un peu étrange voire glauque. Et bien, c'est totalement le cas. Déjà, du fait que l'on ait affaire à un usurier qui ampute indirectement ses clients (ou du moins les clients de son patron), on est déjà un peu mal à l'aise et on sent toute l'injustice du monde si bien que Kang Do passe pour le méchant de service pendant une longue partie du film. Et puis, du jour au lendemain apparaît cette bonne femme qui le suit partout et qui prétend être sa mère. Comment savoir si c'est vrai ou non ? Là est tout le suspense du film ! Ainsi, alors qu'on pense que cette femme doit être sa mère, on n'en est que plus choqué quand on voit Kang Do la violer. Oui, je vous le dis, ce film est super sympathique ! Vous me direz, c'est elle qui branle son fils pendant son sommeil aussi... Après cela, on est ravi de voir leur nouvelle relation évoluer pour le mieux, Kang Do semble retrouver son coeur et redevient un petit garçon en compagnie de sa mère retrouvée, la rancoeur laissée désormais derrière lui. Pour la protéger, il quitte également son boulot afin d'éviter les représailles, étant donné qu'ils avaient été attaqué par un ancien client de son patron quelques temps auparavant.

Tandis que tout semble aller presque pour le mieux, le film prend alors la voie descendante et on vire vers le pire de plus en plus vite. On apprend en fait que la bonne femme n'est pas la mère de Kang Do mais la mère d'une victime de Kang Do (un handicapé qui s'est suicidé face à ses dettes). Une fois que la relation est à son sommet, elle commence à le faire tourner en bourrique et stimule une agression. Désormais, tout ce que va faire cette femme aura pour seul but de torturer Kang Do jusqu'à se suicider devant lui (tout en faisant croire que son agresseur la pousse du haut de l'immeuble) afin qu'il souffre, comme elle a souffert, à l'idée d'avoir perdu sa mère. 

Bref, vous l'aurez compris, ce film n'est pas réjouissant, voire difficile à regarder par moment. Cela dit, il est très profond et c'est quand même un très bon film doté d'une superbe réalisation et d'acteurs au sommet !

 

Note : 8/10

Pieta
Repost 0

Vous prendrez bien une tasse de culture asiatique avec un soupçon de cinéma et de télévision ?

Recherche

Catégories