Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 22:11
Pieta

Titre original : 피에타

Réalisateur : Kim Ki Duk

Genre : Drame, Vie sociale

Durée : 1h44

Année : 2012

Pays : Corée du Sud

 

Casting :

Lee Jeong Jin dans le rôle de Lee Kang Do 

Jo Min Su dans le rôle de Jang Mi Seon

Wu Ki Hong dans le rôle de Hun Cheol

 

Synopsis : 

 

Kang Do est un usurier; il est chargé d'aller rendre visite aux clients endettés de son patron et de récupérer l'argent. Si ceux-ci ne sont pas capables de rembourser leurs dettes alors Kang Do les ampute afin de faire marcher leur assurance maladie et récupérer l'argent malgré tout.

Un jour, une femme se présente à lui et se met à le suivre partout. Excédé par sa présence, Kang Do finit par lui faire dire qui elle est vraiment et celle-ci prétend être sa mère qui l'a abandonné à sa naissance. 

Après trente ans, la complicité va s'installer petit à petit entre la mère et le fils qui, lui, doit toujours faire face à ses exactions dont celles de sa mère qui se fait passer pour prise au piège.

Tiens donc, je pensais avoir déjà fait cet article sur Pieta depuis longtemps ! Visiblement, ce n'était pas le cas. Pieta est le dernier film du réalisateur sud-coréen bien connu Kim Ki Duk, un grand artiste de ce pays, indispensable pour de nombreux cinéastes. Pour ce film, je n'ai pas fait les choses à moitié puisque je suis allée le voir au cinéma, un petit cinéma qui passe uniquement des films en VOSTFR et bien souvent, des petits films qui ne passent pas ailleurs. En allant voir ce film au cinéma et en voyant la salle et les quelques personnes présentes, je me suis sentie tellement adulte et mature xD Cette fois, je pouvais utiliser l'expression "aller se faire une toile" sans souci. Mode bobo quoi.

En lisant le synopsis et en voyant la bande-annonce, on se doute d'avance que ce film va être un peu étrange voire glauque. Et bien, c'est totalement le cas. Déjà, du fait que l'on ait affaire à un usurier qui ampute indirectement ses clients (ou du moins les clients de son patron), on est déjà un peu mal à l'aise et on sent toute l'injustice du monde si bien que Kang Do passe pour le méchant de service pendant une longue partie du film. Et puis, du jour au lendemain apparaît cette bonne femme qui le suit partout et qui prétend être sa mère. Comment savoir si c'est vrai ou non ? Là est tout le suspense du film ! Ainsi, alors qu'on pense que cette femme doit être sa mère, on n'en est que plus choqué quand on voit Kang Do la violer. Oui, je vous le dis, ce film est super sympathique ! Vous me direz, c'est elle qui branle son fils pendant son sommeil aussi... Après cela, on est ravi de voir leur nouvelle relation évoluer pour le mieux, Kang Do semble retrouver son coeur et redevient un petit garçon en compagnie de sa mère retrouvée, la rancoeur laissée désormais derrière lui. Pour la protéger, il quitte également son boulot afin d'éviter les représailles, étant donné qu'ils avaient été attaqué par un ancien client de son patron quelques temps auparavant.

Tandis que tout semble aller presque pour le mieux, le film prend alors la voie descendante et on vire vers le pire de plus en plus vite. On apprend en fait que la bonne femme n'est pas la mère de Kang Do mais la mère d'une victime de Kang Do (un handicapé qui s'est suicidé face à ses dettes). Une fois que la relation est à son sommet, elle commence à le faire tourner en bourrique et stimule une agression. Désormais, tout ce que va faire cette femme aura pour seul but de torturer Kang Do jusqu'à se suicider devant lui (tout en faisant croire que son agresseur la pousse du haut de l'immeuble) afin qu'il souffre, comme elle a souffert, à l'idée d'avoir perdu sa mère. 

Bref, vous l'aurez compris, ce film n'est pas réjouissant, voire difficile à regarder par moment. Cela dit, il est très profond et c'est quand même un très bon film doté d'une superbe réalisation et d'acteurs au sommet !

 

Note : 8/10

Pieta

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vous prendrez bien une tasse de culture asiatique avec un soupçon de cinéma et de télévision ?

Recherche

Catégories