Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 12:11

http://a134.idata.over-blog.com/2/02/16/41/Lovecraft/The-Unnamable.jpg

 

Réalisateur : Jean-Paul Ouellette

Genre : Mystère, Epouvante

Durée : 1h27

Pays : USA

Année : 1988

 

Casting :

Charles Klausmeyer dans le rôle d'Howard Damon

Mark Kinsey Stephenson dans le rôle de Randolph Carter

Alexandra Durrell dans le rôle de Tanya Heller

Laura Albert dans le rôle de Wendy Barnes

Eben Ham dans le rôle de Bruce Weeks

Blane Wheatley dans le rôle de John Babcock

Mark Parra dans le rôle de Joel Manton

 

Synopsis (Allociné) :

Au XVIIe Siècle, un sorcier meurt chez lui, le coeur arraché par une créature démoniaque. Sa maison est alors scellée. Trois siècles plus tard, des étudiants de l'Université Miskatonic toute proche pénètrent dans la bâtisse délabrée. Une légende raconte que la seule personne a y être un jour retournée a perdu la raison après avoir aperçu un reflet emprisonné dans une vitre...

 

 

Dans le cadre des révisions pour mes oraux (j'avais un oral sur le gothique dans les films et les bouquins), j'avais lu L'Innommable de Lovecraft et je me suis dit, pourquoi ne pas pousser un peu plus loin et voir s'il existe un film adapté du livre. Et bien, bonne nouvelle, j'ai effectivement trouvé une adaptation. Et attention, ce film date de 1988 et est réalisé par Mr Ouellette, du lourd ! On est bien loin du compte finalement. Tout d'abord, il faut savoir que Lovecraft, notre maître à tous, écrit ce qu'on appelle des romans d'épouvante, plus que d'horreur car (en tout cas, pour ce qui est de cette nouvelle) il ne décrit pas clairement ses créatures. Il est donc assez difficile de créer un film adapté d'une nouvelle de Lovecraft mais bon, Ouellette a voulu relever le défi.

N'y allons pas par quatre chemins. Le film est bien moisi. Le début n'est pas trop mal et assez fidèle à la nouvelle. Malheureusement, les acteurs sont extrêmement niais, quelle idée de prendre des étudiants pour explorer cette maison abandonnée. Le niveau des acteurs ne volent pas bien haut, c'est un fait. Cependant, parfois, l'ambiance est présente, notamment quand un seul des étudiants se retrouvent à explorer la maison. C'est assez sombre, la musique angoissante façon années 70 mais bon, angoissante quand même, et comme on sait que quelque chose traîne dans les parages, on pourrait presque avoir peur. Le souci, cependant, c'est bel et bien cette créature. Je suis d'accord qu'il y a quelques indices dans le livre de Lovecraft pour décrire la créature du grenier mais bon, là, c'est bien ridicule. Le fait de la voir clairement gâche la fin du film sans aucun doute. Déjà, ça part un peu trop en vrille à la fin, j'ai pas tout compris entre le gars qui lance des sorts (j'imagine) et les branches qui apparaissent de nulle part et ne servent à rien, je suis restée perplexe.

A côté de ça, on a aussi à faire à des meurtres digne de films gores de deuxième zone. C'est assez drôle en fait. Mais bon, on les prend tellement au second degré que ça en devient ridicule.

Il n'y a pas grand-chose de plus à dire sur ce film si ce n'est qu'il s'agit, on s'en doutait, d'une assez mauvaise adaptation. D'un côté, ça fait quand même plaisir de voir adapter une histoire d'un des plus grands auteurs de romans d'horreur. Il était prévisible qu'un film ne pourrait pas être à la hauteur du maître mais bon ! C'est bien d'avoir essayé. Divertissant (et encore, pas vraiment...) mais pas top.

 

Note : 3/10

The-Unnamable.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by BBKuma - dans Films
commenter cet article

commentaires

Vous prendrez bien une tasse de culture asiatique avec un soupçon de cinéma et de télévision ?

Recherche

Catégories