Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 11:10

m_46d85bce.jpg

 

Titre original : 書店員ミチルの 身の上話

Titre alternatif : The Life Story of Bookstore Clerk Michiru

Année : 2013

Pays : Japon

Genres : Romance, Drame, Vie sociale

Réalisateur : Gozu Naoe

Durée : 10 épisodes de 29 minutes

 

Casting :

Erika Toda dans le rôle de Michiru Furukawa

Kora Kengo dans le rôle de Takei Teruo

Emoto Tasuku dans le rôle de Kanbayashi Kutaro

Arai Hirofumi dans le rôle de Toyomasu Kazuki

Ando Sakura dans le rôle d'Hatsuyama Haruko

Asada Miyoko dans le rôle de Sawada Sanae

Hamada Mari dans le rôle de Tateishi Takeko

Haru dans le rôle de Furukawa Chiaki

Hirata Mitsuru dans le rôle de Furukawa Tsugunori

Omori Nao dans le rôle de Katsuki Kengo

Terashima Saki dans le rôle de Takakura Erika

 

Synopsis :

Michiru est une jeune fille menant une vie des plus ordinaires entre une famille aimante, un petit ami et un emploi au sein d'une librairie, dans une petite bourgade de la région de Nagasaki, bien qu'ayant perdu sa mère assez jeune.

Elle a cependant ses petits secrets. En effet, elle entretient une relation avec un homme marié, éditeur travaillant en relation avec le magasin où celle-ci est employée.

Sur un coup de tête, elle décide de tout quitter et de partir à Tokyo avec son amant, le temps d'une nuit, sans même envisager les conséquences qui découleraient de ce bonheur de courte durée. De mensonge en mensonge, elle se retrouvera vite seule, reniée par son père et congédiée de son travail.

Mais ceci étant sans compter sur les billets de loterie qu'elle avait pour mission d'acheter pour ses collègues. Alors qu'elle se voit prolonger son séjour à Tokyo, navigant entre les soirées en compagnie de son amant Kazuki et l'appartement de Takei, son ami d'enfance, elle découvre être en possession d'un ticket gagnant d'une valeur de 200 millions de yens.

De retour dans sa région de Nagasaki, sa vie jusque-là des plus banales va se trouver radicalement bouleversée.

 


 

Me voilà de retour avec un drama ! Cela faisait un moment que je n'en n'avais pas regardé par manque de temps et de courage principalement. Surtout quand on sait que le dernier drama que j'ai regardé était un drama coréen et que les coréens savent faire durer le plaisir un peu avec des saisons hyper longues, il faut prendre sur soi. Cette fois, je me suis donc rabattue sur un drama japonais pour plusieurs raisons. Tout d'abord, c'était le nouveau drama d'Erika Toda, une de mes actrices japonaises préférées. Deuxièmement, la saison ne fait que dix épisodes et un épisode ne dure que 30 minutes. Un format adapté à mon rythme de visionnage ! De plus, ayant vu ça dans un magazine, je me suis retrouvée à suivre le drama quasiment en même temps que sa diffusion au Japon. L'attente des sous-titres a donc été parfois un peu longue mais finalement, ça m'a permis de savourer ce drama et d'adopter un rythme assez sympa.

Ce drama (que j'appellerai Michiru pour plus de simplicité) est assez différent de ce que j'ai pu regarder jusqu'à présent. Beaucoup de styles différents se mélangent. On passe d'une situation banale de la vie de tous les jours à une histoire d'adultère et même de crime. Il n'y a pas à dire, c'est un drama des plus surprenants. Bien entendu chaque épisode se finit sur un espèce de suspense insoutenable qui donne juste envie de vite regarder la suite. C'est le problème quand on regarde un drama en même temps que sa diffusion... Mais bon je suis arrivée au bout et j'ai survécu :D

J'ai beaucoup apprécié de voir Erika Toda dans un rôle complètement différent de ce à quoi j'étais habituée. Ici, nous n'avons plus affaire à la jeune fille naïve et innocente de Liar Game. Au contraire, le personnage de Michiru est très torturé et surtout envoyé dans une spirale infernale dès lors qu'elle quitte sa ville natale pour partir avec l'homme qu'elle aime même si celui-ci est marié. Aussi, le fait de gagner le jackpot à la lotterie va la propulser encore plus sur les bords de la dépression et de la paranoïa. Et ce n'est sans compter sur son meilleur ami, psychopathe en puissance, amoureux de Michiru depuis son enfance et un peu trop obsédée par elle, au point de tuer tout le monde "pour son bien". Tous ces éléments nous emmènent alors à un résultat un peu spécial avec des situations assez incongrues et imprévisibles. Mais c'est ça qui est si appréciable dans ce drama. Du fait que les épisodes ne durent déjà pas très longtemps, on reste en haleine tout le temps d'un épisode et à la fin, on n'a qu'une hâte : savoir ce qu'il va se passer ensuite car il est très difficile de deviner la suite du scénario. En gros, ce drama est un drama palpitant, c'est le mot adéquat et surtout, il a un format parfait à mon humble avis ! Je dois tout de même avouer que j'avais un peu peur que la fin soit bâclée car finalement, le temps est très court. On sait que l'histoire est racontée par le mari de Michiru et quand on finit par le rencontrer enfin, le drama est quasiment fini et on se demande comment, en trente minutes, les scénaristes vont bien pouvoir boucler le drama. Et bien, le dernier épisode m'a rassurée. Certes, il ne répond pas à toutes les questions et laisse pas mal de possibilités mais la fin n'est pas bâclée pour autant. On n'a plutôt l'impression de partir dans une autre direction et du coup, la fin est finalement justifiée.

Pour finir, notons le ending interprété par le groupe U-KISS qui s'essaye à une carrière japonaise. Et bien, je dois dire que je suis devenue complètement fan de cette chanson, ALONE ! Et ce, malgré les sonorités très (trop) électroniques de l'instrumentale.

 

Note : 8/10

 

Michiru.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by BBKuma - dans Drama
commenter cet article

commentaires

Vous prendrez bien une tasse de culture asiatique avec un soupçon de cinéma et de télévision ?

Recherche

Catégories