Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 10:14
Salem - Saison 1

Créateur : Brannon Braga, Adam Simon

Genre : Drame, Epouvante-horreur, Romance

Nombre d'épisodes : 13 épisodes de 42 minutes

Pays : USA

Année : 2014

 

Casting :

Janet Montgomery dans le rôle de Mary Sibley

Shane West dans le rôle de John Alden

Seth Gabel dans le rôle de Cotton Mather

Tamzin Merchant dans le rôle d'Anne Hale

Xander Berkeley dans le rôle du Magistrat Hale

Ashley Madekwe dans le rôle de Tituba

Elise Eberle dans le rôle de Mercy Lewis

Iddo Goldberg dans le rôle d'Isaac

 

Synopsis (Allociné) :

Une nouvelle vision des mythiques sorcières de Salem, dans le Massachussets du XVIIeme siècle. Une tentative audacieuse de percer à jour le côté obscur et surnaturel de cette période infame de l'Amérique...

Voici une autre série du cru 2014, après Penny Dreadful. Un peu dans le même genre, on est face à une série horrifique mais qui met cette fois en scène des sorcières. Vous ne le savez peut-être pas encore mais j'adore les sorcières et tous les mythes qui les entourent. Il va sans dire que si je n'aimais pas ça, je ne perdrais sans doute pas mon temps avec Witches of East End... Si je devais résumer ce qui m'a attiré dans Salem, il faudrait donc parler des sorcières et du côté authentique (ou historique devrais-je dire). Ce qui change ici, c'est qu'on rejoue l'époque puritaine américaine à Salem, pendant la chasse aux sorcières donc et tout ça à la fin du 17e siècle. Tout comme Penny Dreadful, j'apprécie ce côté "ancien" avec des costumes d'époque. C'est quand même plus classe que de voir des filles en leggings et des smartphones, non ? Pour ça, je n'ai qu'à sortir de chez moi !

Cette série est la première pour la chaîne WGN qui ne s'était pas encore faite tellement remarquer, en tout cas pas pour ses séries. Comme c'est la tendance aujourd'hui, on a ici à faire à une mini-série, c'est-à-dire que cette première saison (une deuxième a d'ores et déjà été annoncée) ne fait que 13 petits épisodes d'une longueur normale (42 minutes), contrairement à certaines mini-séries dont les épisodes atteignent l'heure.

Alors que la série a commencé sur les chapeaux de roue en mettant à l'honneur l'horreur et le suspense, à faire presque sursauter le téléspectateur, c'est avec regret qu'on a vu la série s'aseptiser et devenir bien trop sage. Certes, les sorcières sont toujours au coeur de l'histoire et donc on a le droit à quelques sorts pas toujours très propres et des meurtres en série mais ce sentiment de mal à l'aise qui aurait pu être ressenti dans les premiers épisodes ne refera pas surface. Dommage. Les scénaristes ont davantage parié sur les personnages et les relations entre eux. Ainsi, l'histoire d'amour entre Mary Sibley et John Alden prend une place parfois démesurée. Mais la plupart des personnages sont intéressants, notamment Cotton Mather, le prêtre un peu débauché, ou encore Isaac, le fornicateur, blessé mais si gentil et serviable. Sans oublier Mercy et son groupe de fanatiques. La fille Hale prendra aussi une importance de plus en plus importante à travers les épisodes : pourquoi pas ?

Alors que la série perd un peu de son souffle, l'arrivée, en milieu de série, du père Mather va redistribué les cartes et donner un nouveau départ à la série. Bien que ce personnage soit certainement des plus détestables, il apporte un réel coup de fouet à la série. Il relance aussi le côté horrifique et sanglant puisqu'il est le pro de la torture.

Le reproche certain que j'ai à faire sur Salem, c'est son scénario qui semble s'écrire au jour le jour si bien que dès le début de la série, on a vraiment du mal à rentrer dans l'histoire et savoir réellement où on va. Malgré tout, là où le scénario remplit son rôle, c'est que malgré qu'on ne sache pas dire si on aime ou pas cette série, il donne envie de continuer l'histoire et voir l'épisode suivant pour savoir ce qu'il va se passer et ce qu'il va advenir de tel ou tel personnage.

Enfin, disons-le, la série n'aurait pas autant de charme sans son générique chanté par le génialissime Marilyn Manson ;)

Note : 7/10

Partager cet article

Repost 0
Published by BBKuma - dans Séries
commenter cet article

commentaires

Vous prendrez bien une tasse de culture asiatique avec un soupçon de cinéma et de télévision ?

Recherche

Catégories