Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 14:21
It's Me, It's Me

Titre original : 俺俺 / Ore Ore

Réalisateur : Miki Satoshi

Genre : Drame, comédie, suspense

Durée : 2h03

Année : 2013

Pays : Japon

 

Casting :

Kamenashi Kazuya dans le rôle de Nagano Hitoshi
Uchida Yuki dans le rôle de Sayaka
Kase Ryo dans le rôle de Tajima
Nakatani Ryu dans le rôle de Yasokichi
 

Synopsis : 

Nagano Hitoshi est employé dans un grand magasin d'électroménager. Avec une carrière de photographe pro qui n'a pas abouti, il vend désormais des appareils photo.
Un jour, alors qu'il mange dans un fast-food, il récupère le téléphone portable de son voisin de table, tombé sur son plateau. Il se prend alors pour ce dernier, du nom de Daiki, lorsque sa mère l'appelle et lui réclame 900 000 yens.
Quelques jours plus tard, la mère de Daiki se rend à son domicile et prend Hitoshi pour Daiki (qui rentre alors dans le rôle de Daiki).
À force de jouer ces différents rôles, Hitoshi va voir apparaître de nombreux sosies de lui-même avec des personnalités différentes. Pour le meilleur et pour le pire.

De la même façon que dans mon article précédent, j'ai choisi de regarder ce film pour son acteur principal, ici, Kamenashi Kazuya. Bien heureusement pour moi, moins de déception avec Ore, ore ! On est ici face à un film moderne, à de bons jeux d'acteur et un synopsis pas trop mal.

A première vue, il est vrai, le pitch donne envie ! On se dit qu'on va voir Kame démultiplié et il y a de quoi être jouasse :D Et c'est effectivement ce qu'il se passe. De nombreux sosies de Kame apparaissent les uns après les autres, chacun avec une personnalité différente (de l'intello au foufou). Un vrai bonheur pour les yeux donc. Malheureusement, la contrepartie de tout cela et qu'on ne comprend pas bien le pourquoi du comment, encore une fois. Quelle est la leçon à retenir de ce film ? Est-ce quelque chose à propos de l'acceptation de soi-même ? Je dois avouer que j'étais bien confuse à la fin du film. 

Pour résumer, la première moitié du film est très bien, tout se met en place, c'est rigolo, on arrive encore à peu près à suivre. Par contre, dans la deuxième moitié, ça part complètement en cacahuète. Les différents sosies sont éliminés, ou plutôt "supprimés" comme si une purge avait lieu. On se croirait même dans Battle Royale à un moment avec "49 supprimés aujourd'hui". Et puis en plus, ça devient la folie parce que touuuus les personnages ont le visage de Kame et on ne comprend plus rien ! Je n'ai pas bien saisi l'histoire avec Sayaka, la femme mariée. Elle m'avait l'air intéressante mais n'a malheureusement pas été exploitée jusqu'au bout, dommage.

Dans l'ensemble, le film est tout de même plutôt bon, surtout grâce à la présence de Kame, ne nous le cachons pas ! La tension est parfois bien présente et les différents personnages sont intéressants et marrants. Surtout Nao, la boule d'énergie, trop rigolo ! La musique joue également sur le côté tension et puis on a bien entendu droit à une chanson des KAT-TUN en ending alors que demander de plus ? Oui je sais... Un peu plus d'explications x)

 

Note : 6/10

It's Me, It's Me

Partager cet article

Repost 0
Published by BBKuma - dans Films asiatiques
commenter cet article

commentaires

Vous prendrez bien une tasse de culture asiatique avec un soupçon de cinéma et de télévision ?

Recherche

Catégories